Au fait ? C'est qui la dame qui cause dans le poste ?

Vaste question. Le sait-elle elle-même ?

Mes deux moteurs depuis l'enfance sont la quête du sens et l'écriture. Ca tombe plutôt bien, les deux font la paire !

La quête du sens, celui que je voulais donner à ma vie, m'a conduite sur les bancs de la faculté de médecine ... je m'voyais déjà au fin fond de l'Afrique à soigner les enfants, à panser toutes les plaies lalalala

Patatras, les maths m'ont tuER.

Une année d'errance plus tard (je veux faire du Théatre...cause toujours a dit papa, les artistes c'est bien mais pas dans la famille ... fô dire qu'il est pas commode. Et les Beaux-Arts ? Je peux ? Mauvaise pioche a encore dit papa).

Suis pas née au bon endroit. Famille tradi, bourgeoise, catho ... mais moi j'étouffe. Je n'aime ni les cases, ni les conventions, je provoque à tout bout de champ. Les préjugés me donnent envie de vomir, mon esprit s'envole, le leur est étriqué.

Je passe mes nuits à regarder la Lune. Et je finis par claquer la porte de la maison familiale. Vivres quasi coupés (ca ne se fait chez nous ce genre de truc), je galère, j'ai 20 ans mais j'y crois.  Nouveaux bancs, nouvelle faculté : le droit. 

Toujours cette fichue quête du sens. Droit au nom de la raison. D'acccord. Mais pour quoi faire ? Ce sera droit public alors. 

Le droit m'occupera un certain temps. Enseignement à l'université, puis le parlement pendant un bon nombre d'années. Je côtoie les ors de la République, je croyais naïvement (que l'on est bête à 25 ans) que là-bas ma quête du sens...prendrait son sens ... que nenni. Me voilà juste "nègre" à pisser des discours dont je ne pense pas un mot auprès de type autocentrés sur leur image. 

Quête du sens encore, je bascule de l'autre côté. Côté "banc" comme on dit à l'Assemblée : le gouvernement, les "services", un grand ministère ... je me dis "au moins eux, ils bossent" ... C'est du moins l'idée que je m'en faisait à les voir si affairés durant mes nuits dans l'hémicycle. Las ! Nouvelle déception.

Je suis la fille qui cherche le mec qui fait tourner la France. Celui qui bosse et sait où on va ... Si quelqu'un l'a croisé, qu'il me le dise ! A moins que ce ne soit le Graal en fait ... on est mal barré ....

Alors j'écris. La Dame est ici aussi, dans un autre genre littéraire, une autre casquette ... elle épingle ... tout. L'actualité, les caractères, les petits travers...

Mariage. Quatre enfants. Quête du sens encore : je fais une analyse ... pour tuer le père. Résultat : je divorce. Je dois être la seule à avoir divorcé au nom de son destin. 40 ans, l'étouffement. La certitude absolue que mon destin était ailleurs. Encore un truc qui ne se fait pas de là où je viens ... 

Et l'astrologie dans tout ca ?

C'est comme l'écriture. Ma copine depuis l'enfance. En douce. Mon jardin secret et seuls quelques proches, très proches le savent.

Repérée par une grande maison d'édition via l'un de mes autres blog, je viens de terminer un roman qui est, comme on dit, dans les tuyaux ; affaire à suivre... 

Je ne m'y attendais pas du tout. Enorme surprise. J'y ai vu un signe de l'Univers. C'était il y a quelques mois ... 

L'astrologie ? Je m'y suis formée en auto didacte, comme beaucoup finalement. Puis, j'ai suivi le cursus de trois ans en astro-psychologie au sein l'Institut des Etudes Astrologiques (IEA) dirigé par A de Chivré, président de la Fédération des astrologues francophones. Le module de psychologie pour Astrologue au sein de cette formation étant assuré par Carole et Jean-Bernard Augier.

Et je continue à me former car en la matière on se forme toute la vie tant le champ est vaste !

L'astrologie, cette vieille dame millénaire a parfois mauvaise presse. Nombreux sont ceux qui ont écrit sur le sujet ; jetant la pierre aux médias, aux astrologues eux-mêmes et que sais-je encore. Pour ma part, je ne veux pas rentrer dans ce débat. 

Je ne conçois pas l'astrologie autrement que comme un outil permettant d'aller encore plus loin et profondément dans la connaissance de soi ; le thème natal n'est rien d'autre qu'un champ énergétique, un engrenage ... une horloge interne en quelque sorte. 

Mon Soleil en Cancer, Maison VII, mon Ascendant Sagittaire et ma Lune en Bélier, maison IV sont le haut de l'iceberg de ma carte d'identité astrologique. Côté techeunique, ma Lune, maître de mon Soleil (Cancer) est conjointe Saturne, lui même carré Soleil ... tuer le père je disais... no comment...

Idéaliste, impulsive, fougeuse même pour certains, il n'y a que dans l'écriture que je trouve l'apaisement depuis l'enfance. Mon esprit, en perpétuelle ébullition, relayé par une imagination débordante, ne demande qu'à s'évader dans les étoiles.

Heureusement, mes quatre enfants sont là pour me rappeler les réalités terrestres.

La quête de ma vie est celle du sens. Donner un sens à la mienne. Aider les autres à trouver celui de leur vie.

Pour les curieux, mon TN, en domification maisons égales que je préfère pour moulte raisons à Placidus. N'y apparait pas ma lune noire conjointe à ma Lune (ouillle).

 

TN AstraVox