17 mars 2015

Entre les griffes des Glyphes - épisode final

TN AstraVox

Previously un néophyte, amateur d'horoscope (qu'il lit en douce chez son coiffeur), se prend les pieds dans les filets des aspects et se retrouve piègé dans le cercle. Persuadé que le seul maître des lieux est le Soleil, il découvre à sa grande stupéfaction qu'il y a en réalité 9 autres Glyphes qui vivent dans l'ombre des projecteurs solaires. Quoiqu'un peu amers d'être ainsi délaissés, nos 9 amis ne s'en montrent pas moins hospitaliers envers le promeneur égaré qui va, quant à lui, de découvertes en découvertes tant sur lui-même que sur le rôle des Glyphes. Depuis la fin de l'épisode 3, tout ce petit monde est réuni au coin du feu chez Madame la Lune au n°4 de la rue du Cercle, au pied de la grande croix Cardinale.  Uranus qui a reçu une alerte du réseau social "astrabook" a informé les Glyphes que le Soleil furax les a tous rayé de ses "amis", les a "deliké" de toutes ses pages et tous convoqués au grand conseil du Cercle. Dans l'épisode 4, les 9 se disputent sur la stratégie à adopter, chacun y allant de son énergie. Tout ce remue-ménage dans le Cercle sort Dame-Astrologie de sa réserve millenaire. Dans l'épisode précédent, elle vide son coeur devant le Néophyte. Mais la révolte gronde. Mercure propose même de sortir du système solaire quand un invité surprise fait son apparition. 

Une lumière intense éblouit un instant l'assistance ; le Soleil vient d'entrer dans la pièce. Le pas est martial, les yeux lançent des éclairs. Saturne, d'un geste de la main, discret mais ferme, intime l'ordre aux Glyphes de rester calmes. Sous le coup de l'émotion, la Lune vascille puis se laisse tomber sur son canapé en soupirant tandis que Vénus agite frénétiquement un éventail, elle est visiblement en manque d'air. Mercure, Uranus et Mars se sont regroupés dans un coin, prêts à contre attaquer, Pluton enfoncé dans sa bergère a sorti son carnet de note, Neptune plisse les yeux à travers le rideau de fumée qui l'entoure, il vient de se rallumer un joint. Dame Astrologie se tient debout devant la cheminée, un petit sourire aux lèvres, elle embrasse la scène du regard. Jupiter s'avance à la rencontre du Soleil, un verre à la main. 

Jupiter (tout sourire) : Ah te voilà enfin, tu tombes bien, nous n'attendions que toi, un verre ? 

Vénus qui s'approche également murmure, d'une petite voix timide : Ce n'est pas du tout ce que tu crois ....

Mais le Soleil hautain les dévisage de pied en cap. Hypocrites siffle t-il entre ses dents en les écartant du bras. Il continue à avancer et se mettant au centre de la pièce, il brandit un journal :  C'est quoi ça ? Qui l'a apporté dans le Cercle ? Je veux que le responsable se dénonce et quand je dis, je veux, comprenez : j'exige ! 

Les Glyphes se regardent interloqués, ils ne comprennent pas de quoi parle le Soleil. 

Fait voir demande Mercure qui manque de recevoir en retour le journal en pleine figure...."Galavoyelle" ... drôle de titre pour un journal dit-il en regardant le Soleil dans les yeux. Ca doit être à l'otage.

L'otage ? Quel otage ? Mais c'est du grand n'importe quoi ici ! Tout en parlant le Soleil se tourne vers Neptune : "c'est toi le responsable de ce délire onirique ?"

Neptune s'insurge :  Mais zut à la fin ! Dès que quelque chose est bizarre on m'accuse. Moi je n'y suis pour rien mais si cela peut arranger le Cercle, je veux bien jouer les martyrs ... vous savez, pour la cause, j'ai aucun souci avec mon sens du sacrifice ; mon corps de Glyphe n'est rien, ce qui compte c'est mon âme, mon énergie planétaire alors ....

Le Soleil d'un geste de la main stoppe Neptune. Oui, oui, on sait et moi, le Soleil, je connais ta valeur dans le Cercle mais là, tout de suite, ce que je veux, c'est éclaircir cette histoire d'otage.

Le Néophyte qui s'était planqué sous le canapé à l'entrée du Soleil sort de sa cachette. 

Ainsi, c'est donc vous l'otage, constate le Soleil en le fixant droit dans les yeux. Et cette chose là, dit-il en montrant le journal que tient Mercure, est à vous ? 

Trop intimidé, le Néophyte se contente de hocher la tête silencieusement. 

Le Soleil l'observe sous toute les coutures d'un oeil acéré, il se frotte le menton puis demande à la cantonade "Mais qu'est-ce qu'il fait là lui ?"

Mercure (s'avancant vers le Soleil) : C'est un lecteur d'horoscope et justement il le lisait dans le "galavoyelle" quand soudain....

Le Soleil (d'un coup tout guilleret, interrompant Mercure) : Un lecteur d'horoscope ? Mais il fallait le dire tout de suite ! C'est donc l'un de mes fans ! Oh, j'adore rencontrer mes fans ! Vous voulez un autographe ? Une photo dédicacée ? Vénus (il se tourne vers elle, la main tendue), tu as mon stock de photo ? Vite !

Jupiter (marmonnant entre ses dents) : Retenez-moi ou je fais un malheur ...

Uranus ( s'approchant de Jupiter, sur le même ton) : Je vais le tuer, s'il continue à jouer les stars, je vais me tirer vite fait. Ou plutôt non, d'abord, je le dézingue et l'explose façon puzzle aux quatre coins de l'univers ....

Tout à la joie d'être avec un admirateur, le Soleil n'entend pas les commentaires des uns et des autres. Il ne voit pas davantage Pluton qui fulmine au fond de son fauteuil et griffonne frénétiquement sur son petit carnet de son écriture en patte de mouche : ego, égoïsme, égocentrisme...Puis il les raye rageusement et recommence ego, égoïsme, egocentrisme. Jupiter, se penche vers lui. Calme toi, lui dit-il, tu nous fait une fixation là, c'est pas bon ... un petit verre ? Jamais pendant le service rétorque vertement Pluton qui poursuit, crois-moi, il ne l'emportera pas au Paradis, je te le dis moi ...  

Pendant ce temps, le Soleil, impérial, se promène dans la pièce, un bras nonchalamment posé sur l'épaule du Néophyte. Alors mon ami, lui dit-il d'un ton bonhomme, comme ça vous êtes otage....c'est bien, c'est bien ...Mais quand même c'est étrange que personne ne m'ait prévenu que nous avions un invité ici.. il y a un truc qui ne tourne pas rond dans le cercle... Le Soleil, un rien perplexe, secoue la tête pour chasser ses idées noires. Il sourit à nouveau. Alors ? J'imagine que mes Glyphes vous ont parlé de Moi. Moi avec un M majestueux, oups, majuscule...

Le Néophyphe : Vos glyphes ? 

Le Soleil (un sourcil arqué) : Oui, Mes Glyphes... mon personnel quoi. Ils ne vous ont pas expliqué ? Ils ne seraient rien sans moi. Le Soleil s'écarte un instant et jauge du regard l'attitude dubitative du Néophyte ... Je vois, je vois ... Ils se sont bien gardé de vous le dire n'est-ce pas ? 

Le Néophyte ne dit toujours rien.  Le Soleil se penche vers lui et martelle ses paroles. Je ne sais pas ce qu'il vous ont dit mais le cercle n'est pas une démocratie Monsieur. Le cercle est le royaume du Soleil, une monarchie absolue reconnue à travers tout l'Univers. Et il serait temps que ces neufs zigotos s'en imprègnent les neurones achève t-il en hurlant. Mercure ! Ici ! Tout de suite ! Donne moi le "galavoyelle" ou plutôt non. Ouvre-le à la bonne page !

Mercure (un rien sarcastique) : Et je fais quoi après ? Non, je préfère demander en serviteur docile...

Le Soleil (avec humeur) : A ton avis ? Il faut tout vous dire hein ... que seriez-vous sans moi, je vous le demande ... Je vais être clair : la volonté du Soleil est que Mercure lise la page 10, section Horoscope.

Uranus (chuchotant à l'oreille de Mars) : Eh, c'est reparti. Quel caractère ! Môssieur parle de lui à la troisième personne maintenant, Môssieur donne des ordres ... Il se prend pour qui ? Le Roi ? Retiens-moi ou je lui cloue le bec une bonne fois pour toute ... 

Mars (chuchotant également) : Du calme, du calme ... lui foncer dans le lard, c'est pas une bonne stratégie ... voyons d'abord comment Mercure va s'en tirer...

Neptune (derrière son écran de fumée) : il peut être fort Mercure ... presque autant que moi pour embobiner le Soleil, quand il est bien aspecté, il peut vendre de la glace à des esquimaux ... et je parle en connaissance de cause hein ... en ce moment on cohabite dans la même portion de ciel ... on est quasi mariés ... euh, conjoints...

Mars (qui a toujours eu du mal avec Neptune l'interrompt) : ah ouais .. je comprends mieux pourquoi Mercure se met à imaginer des trucs du genre "on va quitter le système solaire" ... faudrait voir sérieusement à arrêter le chichon les mecs ! Redescendez un peu sur terre...

Uranus (qui pouffe de rire, un pli sardonique déforme sa bouche ) : redescendre sur Terre ... tu en as de bonnes toi ... ton impulsivité verbale te joue des tours, la réflexion c'est vraiment pas ton truc hein...

Mars (qui s'ennerve) : C'est l'hôpital qui se fout de la charité hein .... je suis peut-être impulsif mais toi tu es imprévisible et si tu continue je vais ...

NANMAISHO ! C'est qui le chef ici ? Surtout continuez, faites comme si je n'étais pas là, ne vous gênez surtout pas... Le Soleil éructe littéralement... C'est chez moi ici, faut-il que je vous le rappelle, c'est ma scène, mon théâtre ...

Que tu crois ....murmure une petite voix discrète... que tu crois ... répète la petite voix ....

Le Soleil se retourne brutalement. Qui a dit ça ? Il balaye la pièce du regard. Tous les Glyphes baissent les yeux sauf un : la Lune. En une seconde, le Soleil est devant elle. Jupiter, d'un bond s'interpose. La Lune, mutine, rassure Jupiter. Laisse, lui dit-elle, je vais m'en sortir. Je sais m'adapter à ses humeurs, nous sommes un vieux couple maintenant, n'est ce pas ? 

Le calme de la Lune force le respect du Soleil. Il hausse les épaule et, pour ne pas perdre contenance, se drape dans sa dignité comme un vieux général dans son uniforme. Bien, dit-il, je règlerais cela plus tard puis, se tournant vers Mercure, alors, tu nous le lit cet horoscope, MON horoscope !

Mercure (insolent) : A vos ordres chef ! Tiens, il est focalisé sur la journée du 20 mars votre horoscope, c'est bizarre...

Le Soleil (impatient) : Lis ! (puis se tournant vers le Néophyte) : Vous là écoutez bien  ! L'horoscope, c'est mon bulletin de santé quotidien. la preuve de ma suprématie sur eux tous !

Mercure (qui a bien du mal étrangement à réprimer un fou-rire)  : 20 mars 2015. Ami Soleil vous vivez une très belle journée que rien ne viendra ternir. Vous brillerez de tous vos feux et serez animé d'une volonté sans faille. Votre splendeur apparaîtra en pleine lumière, l'Univers chantera vos louanges en ce premier jour du printemps.

Le Soleil (se rengorgant et s'adressant au Néophyte) : Vous voyez ! Imparable. Je n'aurais pas mieux dit.

Le Néophyte : enfin ... le 20 mars... il y a un truc qui cloche... J'y connais rien mais n'est-ce pas justement le jour où....

Il n'a pas le temps de finir sa phrase, les neuf Glyphes se jettent sur lui ... Chut ! Malheureux chuchote la Lune, vous allez tout faire capoter... J'ai mis du temps à monter l'opération moi... mais au moins vous aurez la preuve. 

Le Néophyte (chuchotant aussi) : La preuve ? Quelle preuve ?

Les 9 ensembles :  qu'on peut l'éclipser !

Le Néophyte : quand même, cet horoscope solaire c'est du n'importe quoi alors ... 

Dame Astrologie qui jusque là n'avait rien dit, s'approche du Néophyte et lui susurre à l'oreille avec un clin d'oeil : quod erat demonstrandum 

 

Posté par Astravox à 16:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


28 février 2015

Entre les griffes des Glyphes - Episode 4

 

TN AstraVox

Préviouslyun néophyte, amateur d'horoscope (qu'il lit en douce chez son coiffeur), se prend dans les filets des aspects et se retrouve pris au piège dans le cercle. Persuadé que le seul maître des lieux est le Soleil, il découvre à sa grande stupéfaction qu'il y a en réalité 9 autres Glyphes qui vivent dans l'ombre des projecteurs solaires. Quoiqu'un peu amers d'être ainsi délaissés, nos 9 amis ne s'en montrent pas moins hospitaliers envers le promeneur égaré qui va, quant à lui, de découvertes en découvertes tant sur lui-même que sur le rôle des Glyphes. A la fin de l'épisode 3, tout ce petit monde se réunit au coin du feu chez Madame la Lune. Nous les retrouvons au n°4 de la rue du Cercle, au pied de la grande croix Cardinale. Uranus vient de recevoir une alerte du réseau social "astrabook" : le Soleil furax a rayé les 9 de ses "amis", les a "deliké" de toutes ses pages et tous convoqués au grand conseil du Cercle. 

Bon alors mon petit ! Je n'y tiens plus, parlez à la fin ! Qu'ont fait les 9 ? C'est quoi ce carnet que vous me tendez ? Ah...je vois. Vous avez pris des notes ? Pour la quoi ? La postérité. Bon réflexe ! Que je regarde un peu ... mais vous avez fait un travail épatant. Une vraie pièce de théatre ! Vous devriez remercier votre Mercure... c'est vraiment excellent. Dites, je peux vous demander une faveur ? Puis-je montrer ici vos écrits ? Pour vos copains que j'ai laissé en plan pour venir vous chercher ? Je peux ? Oh, merci. Je retranscrits tel quel ... pour le feu de l'action.

Moment de silence et de consternation qui suit la lecture de l'alerte reçu par Uranus. La Lune, interrrompue dans le fil de son histoire, boude dans son coin. Elle s'est recroquevillée sur son canapé, les bras croisés sur la poitrine. Elle soupire en regardant le plafond. Mars est fébrile. Il a retroussé ses manches et ne peut réprimer l'agitation de ses jambes mais il ne dit pas un mot. Vénus chantonne en se recoiffant devant le trumeau qui surplombe la cheminée comme toujours lorsque quelque chose la perturbe. Neptune a sorti son cocktail et se roule un joint, l'air ailleurs. Mercure chuchote à l'oreille de Jupiter qui éclate de rire. Saturne se penche vers eux, les foudroie du regard et les invite à mi-voix mais d'un ton glacial à faire preuve de décence. Uranus et Pluton échangent des regards sarcastiques. Pas un bruit. Les buches crépitent dans la cheminée.

Pluton rompt le silence.

Pluton : c'était prévisible, des lustres que le vers est dans le fruit. Nous sommes arrivés au point de non retour.

Jupiter : ben voilà. On aurait réussi à s'unir au sein de mon association des Glyphes, on en serait pas là ....

Uranus (bondissant de son siège, se plante devant Jupiter) : Oh toi avec ton association ! Tu commences à me les briser menues, menues ! Faut tout faire péter, je vous le dis. 

Vénus : (se tournant vers le Néophyte qui prend des notes) : Monsieur s'il vous plait, ne notez pas les grossièreté d'Uranus, ce serait préjudiciable à notre image...

Uranus (se tournant vers Venus) : Fillette, retourne jouer à la poupée si c'est tout ce que tu as à dire de constructif... Franchement, penser à notre image ... T'as pas compris ? On a pas d'image ... il n'y a que l'autre là qui compte. Le Soleil. Et vous savez ce que je lui dit moi au Soleil...

Neptune (tirant sur son joint, perdu dans un nuage de fumée, agitant les mains pour la disperser) : il a pas tort ...

Mercure : on pourrait même dire qu'il a raison...

La Lune (sortant de sa torpeur mélancolique) : Mes enfants, mes enfants, on se calme ...

Saturne : pourriez-vous cesser ces enfantillages ? Vous avez quel âge ? Nous devons réfléchir. Plusieurs points sont à envisag...

Mercure (interrompant Saturne) : J'ai quelques idées. Un plan de communication qui...

Mars (se redressant brutalement) : Bon assez de parlotte ... on y va ! 

Uranus (se plantant devant Mars, le fusillant du regard) :  Aller où ? A la convocation du Soleil ? Franchement, tu me vois moi me rendre à une convocation... Allez-y si ça vous chante, moi je ne bouge pas de là ...

La Lune (s'approchant doucement d'Uranus, lui attrapant le bras gentiment, d'une voix timide) : Euh, moi je veux bien que tu restes mais tu te calme d'abord .... (soupirant à nouveau) ... j'ai une de ces migraines, je ne supporte pas tout ce stress ... 

Vénus (s'approchant de la Lune, un disque à la main) : tiens, c'est une musique d'ambiance, celle que je passe dans mes salons de massage. Cela devrait te relaxer...

Mars (exaspéré, tournant comme un lion en cage) : Oh non les filles, pitié ! C'est pas le moment ! Bon, on y va ? Parce que si on y va pas, là, tout de suite, maintenant, je me casse. J'ai deux entreprises à faire tourner je vous rappelle ! La Une et la Huit

Mercure (se tournant vers Mars) : Eh ! T'es pas le seul ici à avoir deux entreprises (se tournant vers les autres) hein ? Et pourtant on est là !

Le Néophyte (d'une voix timide) : Vous ne m'aviez pas dit que vous aviez des entreprises ... c'est quoi ? vous pourriez préciser, c'est pour mes notes...

Mercure (s'approchant du Néophyte) : Ah ? Vous prenez des notes ? C'est bien ... alors nos entreprises, en fait, c'est un abus de langage marsien... En réalité, ce sont nos Maisons. Alors, une maison, com-ment ca marche ?

Uranus (levant les yeux au Ciel et trépignant) : Ca y est .... il est reparti pour des heures d'explications ... 

Mercure (tourne la tête vers Uranus, haussant un peu le ton) : Quoi ? T'as pas le monopole de l'astrologie...

Uranus (se rapprochant de Mercure) : Certes, mais toi, tu te perds dans les détails...

Mercure (commençant à devenir sarcastique) : ah ben évidemment, c'est sûr que les conclusions globalisantes de Môssieur Uranus qui se terminent une fois sur deux par "faut tout faire péter"  sont très utiles au débat... Mais l'astrologie Môssieur est d'une précision telle que seul un esprit minutieux et aiguisé peut en saisir toutes les subtilités ...

Uranus (avec un sourire ironique) ... ouais, on les connait tes subtilités ... tu nous en cause des heures durant... toi même tu manques de t'endormir au son de ta propre voix ... Combien de fois on t'a récupéré paumé dans le cercle à force de détail hein ? Alors l'esprit de synthèse globalisant, pffff que dis-je globalisant,.... universel d'Uranus (il bombe le torse), tu sais ce qu'il te dit hein ?

Vénus (s'adressant à la Lune à mi-voix) : Est-ce que quelqu'un va les arrêter, je déteste les conflits moi ... 

La Lune (répondant à Vénus sur le même ton) : s'ils continuent, je fond en larmes, j'ai trop mal au crâne

Vénus (s'adressant à Mercure et Uranus, sa voix tremble un peu) : Bon, tout est une question de point de vue. Vous avez raison l'un et l'autre...

Uranus et Mercure (ensembles) : Mais de quoi je me mèle ! Retourne à tes partitions cocotte !

Vénus (haussant les épaules et leur tournant le dos) : La bave des crapauds n'atteint pas la blanche colombe .... au moins vous êtes d'accord sur un truc, c'est de me faire taire ... c'est pas négatif. Dans une négociation, il faut toujours partir du seul point d'accord fut-il justement....

Saturne (regarde sa montre. Jette un coup d'oeil circulaire et embrasse la scène du regard) : Stop ! Je vais vous dire moi, vous êtes pitoyables tous autant que vous êtes ! Vous devriez avoir honte ! Quel est le sens de ces querelles de bac à sable ? Quand donc ferez vous preuve de sagesse et de maturité ? Quand ? Vous vous comportez comme des gamins irresponsables et devant des témoins extérieurs en plus ! Cela se fait ? Non ! (se tournant vers le Néophyte): Vous là, profitez-en pour bien vous imprégner des énergies que dégagent ces énergumènes. Capitalisez, cela vous servira pour le reste de vos ballades dans le cercle. 

Le Néophyte baisse respectueusement la tête. 

Mars (de plus en plus impatient) : Bon alors ? On bouge ?

Jupiter (Se lève. Il en impose.) : Bien jusque là je n'ai pas dit grand chose...

Uranus (se parlant à lui même) : Faites qu'il ne nous reparle pas de son association...

Jupiter (qui n'est pas sourd, se retourne prestement) : Tu permets ? On t'a assez entendu toi. Bien, je reprends. Vous voyez, je vous observe tous ... et bien vous êtes l'incarnation de ce dont nous crevons ... vous vous chipotez pour des broutilles, vous n'avez aucun objectif ... C'est quoi hein le sens de vos disputes depuis tout à l'heure ? Et à votre avis ? Qui profite de cette situation hein ?

Pluton : Complètement d'accord avec Jupiter. Il faut croire que le processus de maturation n'est pas encore à son terme ...pourtant, depuis le temps ... (poursuivant pour lui même) faut que je creuse encore, il y a un truc dans l'inconscient collectif du cercle que j'ai pas bien du décrypter...

Mars (tout rouge d'impatience) : Bon, on y va ou quoi ? Je vous explique mon plan de bataille en chemin ...

Jupiter (s'adressant à Mars) : Minute papillon ! On va bouger, mais d'abord on doit parler du sens de ce que l'on veut faire... Bouger pour bouger, c'est pas une stratégie ... ou alors c'est sans moi ...

Neptune (perdu dans son nuage de fumée) : je ne perçois pas la situation comme si grave moi ...

Pluton (se tournant vers Neptune, son regard est pénétrant) : Toi, plus un mot.

Neptune (s'adressant aux autres, l'air étonné) : Ben quoi ? Qu'est ce que j'ai encore dit ?

Mercure : On t'a tous écouté lors de notre dernier petit dîner ici. Tu nous a dit que l'on percevait mal la situation, que le Soleil n'était pas si arrogant, qu'il avait de la considération pour nous, qu'on devait endurer en silence, qu'on fait partie du grand tout du Cercle, qu'on devait mettre nos ego de côté au service de la cause blablabla ... et on t'a cru nous.  Sauf que voilà, tes belles paroles, elles n'ont pas resisté aux actes, à la réalité...

Uranus : bien résumé. Alors ton blabla fumeux .... 

Venus (se tournant vers la Lune, lui donnant un petit coup de coude) : Eh, t'as vu, Mercure et Uranus sont à nouveau d'accord ... suis contente...

Saturne (accablé, s'adresse en apparté à Pluton) : Non mais regarde moi cette bande de branquignols ... On a beau parler et reparler du problème, rien ne bouge. Chaque fois que je passe, je leur dit. Et chaque fois le même cirque. A chacun de mes retours, j'ai un peu d'espoir que cela ait changé mais que nenni !

Pluton (bras croisés, penche la tête pour répondre à l'oreille de Saturne) : ... Sont pas mûrs encore, je pense ... ou alors, un truc m'échappe ...

La Lune (elle s'est enfin levée de son canapé. Elle se tient au milieu de la pièce, s'adresse à tous) : mes petits, mes petits, un instant d'attention s'il vous plait. L'ambiance n'est pas bonne là. Les énergies ne circulent pas bien. Observez-vous ...

Les autres se regardent tous interloqués...

Mercure (de l'étonnement dans le regard) : Euh, tu veux en venir où ?

La Lune (souriante) : Vous êtes êtes tous regroupés, chacun dans des coins différents de la pièce ... regardez-vous ...

Mercure (se lève d'un bon) : J'ai compris ... on est en carré ! Mais comment on a pu faire un truc pareil sans s'en rendre compte ...

Pluton : inconscient collectif du Cercle ... bon sang mais c'est bien sûr !

Le Néophyte (se penchant vers Vénus) : c'est quoi cette histoire de carré ? Vous n'aimez pas les carrés ici ?

Vénus ( elle chuchote à l'oreille du Néophyte) : Je n'ai pas le droit de vous en parler. La Dame veut pas de considérations techniques ... mais bon ... C'est pas tant un problème d'aimer ou pas les carrés ... toute chose à un bon et un mauvais côté ... Un carré c'est dynamique .... 

La Lune (elle s'interpose entre le Néophyte et Vénus) : chut, pas de considérations techniques ... Tu vas nous le perturber ... (Elle se tourne vers le Néophyte) : excusez-nous, c'est notre petite cuisine énergétique ... rien de grave. Notez-juste dans votre carnet que nos discussions sont constructives surtout lorsque nous nous disposons d'une certaine façon dans le Cercle...

Jupiter :  Certes, certes mais avec tout ça, on avance pas ... toujours pas de sens à notre démarche ...

La Lune : On va avancer, mais d'abord tous en place... (elle regarde le sol) : zut, qui a effacé les repères de la dernière fois ? Elle se tourne vers Mercure ... qui baisse la tête ... elle le dévisage et lui lance ... maniaque un jour, maniaque toujours ... Bon ... qui a un rapporteur ? Qu'on refasse les marques ....

Un grand courant d'air traverse le Cercle. Les Glyphes frisonnent ...

La porte s'ouvre. Une immense silhouette s'avance ...

Les 9 déglutissent, ils sont tétanisés.

- Pas besoin de rapporteur. Je reprends les choses en main...

(à suivre)

 

 

26 février 2015

Entre les griffes des glyphes : épisode 3

TN AstraVox

Previously Les glyphes ne ménagent décidemment pas notre voyageur néophyte égaré dans le cercle. Dans l'épisode précédent, on l'a vu successivement craindre le retour de Saturne, subir une colère uranienne, planer avec Neptune pour enfin se faire psychanaliser par Pluton. On le retrouve, seul, dépité, assis sur le divan.

Qui est venu vous rassurer alors ? Un glyphe. Oui, ca mon petit, je m'en serais doutée ; en même temps, vous êtes chez eux ici ; va falloir apprendre à être un peu plus précis et observateur vous savez .... Ah vraiment, vous ne savez pas lequel... ce n'est pas grave. Dites-moi juste ce que vous avez fait avec lui. Reprenons, vous aviez donc en main le certificat de Pluton, vous étiez inquiet et désemparé, seul assis sur le divan. Que s'est-il passé ? Le glyphe est arrivé avec quoi ? Une tasse de chocolat chaud ?! Et une madeleine ! Et ? Cela vous a fait sursauter ? Mais pourquoi ? Vous avez peur du chocolat et des madeleines vous ? Vous êtes bizarre mon petit. Ah non... vous n'aviez pas peur ... Bon,  en même temps, je ne peux pas deviner hein ... essayez de mettre les bons mots sur vos émotions. Vous avez sursauté parce qu'un chocolat chaud et une madeleine c'était exactement ce dont vous aviez besoin à ce moment précis. Coup de bol, hein ! Vous aviez quoi ? L'impression que le glyphe avait deviné ce que vous ressentiez. Magique ? Pourquoi dites-vous qu'il y avait quelque chose de magique dans ce chocolat chaud ?

Dites, vous voulez pas me montrer vos poches des fois que .... Non, non, suis pas suspicieuse...mais tout à fait entre-nous, vous vous êtes bien débarrassé du coktail herborisant de Neptune...parce qu'un chocolat magique...vous voyez ... Ahhhhhhhhhh, pas magique dans ce sens ! Vous me rassurez !  Qu'est-ce qu'il avait de spécial alors ce chocolat. C'était quoi ? Le même que celui que vous préparait votre maman quand vous étiez enfant !  Et la madeleine vous a fait penser à votre grand-mère qui vous en faisait quand vous étiez malade ... Soudain, vous avez revu la grande maison, le jardin, tous vos cousins que vous retrouviez à Noël .... Vous étiez comment ? Bouleversé.  Oh non ! Mon petit, ne pleurez pas sinon la dame va pleurer aussi, c'est plus fort qu'elle même si elle le camoufle. Vous ne pensiez pas qu'un chocolat chaud vous toucherait à ce point...vous aviez refoulé si profondément vos souvenirs d'enfance... Non, non je vous écoute, continuez. Pardonnez-moi...suis une éponge, terrible l'empathie...paralysant. Passons, je me reprends, filez-moi juste un truc pour essuyer mon rimmel qui coule....Mieux vaut du waterproof dans le cercle...Je m'égare...mais poursuivez...

Tous vos souvenirs vous sont revenus tandis que vous sirotiez votre chocolat. Mais que faisait le glyphe pendant ce temps ? Il vous regardait avec une grande tendresse et vous a tendu un mouchoir brodé pour essuyer vos larmes. Vous dites qu'il a fait quoi après ? Il vous a donné son adresse en vous demandant de l'y rejoindre. Intéressant. Quelle était cette adresse ? N°4, rue du Cercle, au pied de la grande croix cardinale. Vous avez trouvé facilement ? Vous vous êtes laissé guidé par quoi ? Votre intuition ? Excellent ça mon petit ! Vous progressez. Vous commencez à vous imprégner de l'ambiance du Cercle.... faite attention, le syndrome de Stockolm vous guette, vous n'allez plus vouloir repartir .... je rigole ... Donc vous vous êtes rendu à l'adresse et ? Nouveau choc ? Pourquoi nouveau choc ? C'était quoi ? La maison de vos rêves ! Le glyphe vous attendait sur le perron et vous a quoi ? Engueulé ? Pourquoi ? Parce que vous étiez sorti sans écharpe. Vous avez répondu quoi ? Rien. Vous vous sentiez comme un petit garçon pris en faute. Je vois, je vois et après ? Vous avez été conduit dans le salon. Il y avait quoi ? Une foule ? Tous les glyphes que vous avez rencontré se tenaient là au coin du feu et vous ont applaudi. Dites, vous êtes allé d'émotion en émotion avec ce glyphe, je comprends que vous soyez secoué. Ensuite ? Le glyphe vous a demandé quoi ? Si vous vous sentiez comment ? En sécurité dans sa maison. Vous avez répondu quoi ? Que vous vous sentiez comme chez vous. Evidemment....

Enfin, mon petit... je vous coupe une seconde. Vous me faites marcher là ? Sincèrement, vous ne savez pas de quel glyphe il s'agit ? Je crois que vous n'avez pas bien compris qui est la dame vous. On ne peut pas lui mentir. Pourquoi ? Parce que la dame n'est pas qu'astrologue vous voyez. Mais passons, c'est pas le sujet. Je vois que vous souriez ... oui, oui ... vous me faites marcher. Allez, dites-le. Appelez la par son petit nom. La Lune. Madame la Lune s'il vous plait ! Vous n'imaginez même pas le bonheur que la dame a à parler d'elle ... à écrire son nom .... je m'égare encore ... pardon, la Lune me fait toujours dérailler .... vous disiez ? Elle a fait quoi ? Elle s'est assise dans un canapé confortable, vous a invité à la rejoindre et tous les glyphes sont venus en cercle autour de vous et là .... elle a commencé à raconter son histoire : "Il était une fois...un thème astral"...

Et ? 

Quoi ? Qui a interrompu la Lune ? Qui s'est permis cela ? Hein ? Le téléphone portable d'Uranus.  Olala, elle a du faire la tête la Lune non ? Elle a un peu boudé. Mais aussi, pourquoi Uranus s'était pas mis sur vibreur, jamais discret çui-la !? Il venait de quoi ? Recevoir une alerte .... de qui ? Du réseau social "astrabook" ... Hein ? Le mec au sombrero était comment ? Furax. Oulà ! Ca sent pas bon votre affaire. Il a fait quoi le Soleil ? Il a viré les 9 de ses "amis", les a deliké de toutes ses pages et leur a envoyé une convocation à se rendre manu militari au grand conseil du Cercle ... Et ? Calmez vous, calmez vous...

Qu'ont fait les 9 ? 

Alors ? Qu'ont fait les 9 ?

(à suivre...)

25 février 2015

Entre les griffes des glyphes : épisode 2

 

 

TN AstraVox

Previously : attiré par le Soleil un promeneur néophyte se perd dans le cercle. Cherchant la sortie, il croise sur son chemin les autres glyphes alors qu'il pensait que seul l'astre du jour régnait en ces lieux. De rencontres en rencontres, d'expériences en expériences, on l'a vu dans le premier épisode passer successivement entre les griffes de Mercure, Vénus, Mars et Jupiter. Nous l'avons laissé tout pâle et regardant sa montre. Il raconte à la dame, ses aventures...

Vous pouvez répéter ? Un type à la "h" vous aurait dit quelque chose ? Mais quoi ? Qu'il allait repasser ? Mais c'est qui ce type à la "h" dont vous parlez ? Ah.... je vois .... Ne serait-ce pas Saturne par hasard ? Oulà, à voir votre tête, j'ai fait mouche. Bon sang mais c'est bien sûr, vous avez peur du retour de Saturne. Mais vous avez le temps mon vieux ! Profitez, profitez....Mais bon, il est venu vous chercher quand vous étiez avec Jupiter si je vous suis bien. Il a surgi d'un coup alors que vous étiez en plein fou-rire ? La vache ! Et ? Il vous a expliqué qu'il était temps que vous grandissiez un peu et que vous cessiez de vous amuser avec Jupiter pour penser à votre avenir. Il n'a pas tort vous savez .... Il vous a parlé plan de carrière et que vous feriez bien de réfléchir si vous voulez ou pas reprendre l'entreprise de votre père. Et ? Vous avez un problème avec votre père... La dame aussi ... Mais vous savez, un conseil. Ne prenez pas Saturne pour un ennemi. Sans lui, pas de structure. C'est comme une colonne vertébrale vous voyez... Quand même il vous a fait flipper avec son ton glacial et le tic tac de sa montre gousset... Je sais, je sais ... Mais c'est un genre qu'il se donne vous savez...anticipez, tirez des leçons de ce qu'il vous dit et, a priori, pour son retour, tout se passera bien. Sinon ? Ben sinon, c'est vous qui voyez hein. La dame, elle est pas là pour vivre à votre place mon petit.... Mais, quand un glyphe prend la peine de vous avertir, écoutez-le. 

Et après ? Que vous est-il arrivé ? Vous n'avez pas tenté de sortir ? Vous avez demandé votre chemin à un glyphe qui passait par là. Bonne idée. C'était lequel ? Vous dites qu'il avait quoi ? Une tronche d'antenne ... ok, alors déjà, dire "tronche", c'est pas joli, joli. Si vous voulez faire copain-copain avec les glyphes, commencez par les respecter. Mettons cela sur le compte de votre inculture astrologique. Votre tronche d'antenne a-t-elle donné son nom ? Ne serait-ce pas Uranus par hasard ? C'est bien ce que je pensais.... et il vous a montré la sortie ? Non. Pourquoi non ? Parce qu'il était préoccupé ? Diantre ! Mais par quoi donc. Aïe, je comprends. Si le nouveau logiciel visionnaire d'astrologie qu'il venait d'inventer avait fait bugger son ordinateur, j'imagine sans peine qu'il devait être dans un sale état notre Uranus. Il vous a demandé quoi ? De l'aider à reprogrammer la machine ? Et vous y êtes arrivés ? Oui ! Tant mieux. Grace à quoi ? A une technique révolutionnaire ! M'étonne pas de lui. Vous trouvez qu'il quoi ? Carbure ? Ah ben ça, oui Uranus, on peut dire qu'il carbure. Côté énergie, c'est pas le plus calme, en effet. Vous vous demandez comment il faisait pour faire tout cela tout en théorisant sur l'avenir du cercle, en répondant à ses emails et en téléphonant à tous ses amis. Franchement ? Je ne sais pas. Uranus, c'est Uranus quoi. Ah bon ? Il a claqué la porte en plein entretien ? Mais pourquoi donc ? Oh, malheureux ! Ne me dites pas que vous lui avez parlé de l'association jupiterienne des glyphes dont l'objectif est de parvenir à une organisation cadrée de la matière ? Si ? Et vous dites qu'il vous a écouté sans sourciller et que de façon tout à fait imprévisible il tapé du poing sur la table et a claqué la porte en gueulant comme un putois qu'il avait d'autre chat à fouetter que de se soucier de l'organisation des glyphes et que de toutes les façons la société des glyphes c'était de la daube en boîte ; qu'un jour il ferait tout péter et que Jupiter ferait mieux de fermer sa grande g***** STOP ! Pas d'insulte. Ah vous vous contentez de répéter les paroles uraniennes... Mais mon petit, Uranus a horreur des cadres et des conventions. C'est l'original du cercle. Il tient à son individualité comme à ses étoiles. Vous lui avez parlé d'uniformisation, de hiérachie, de normes ... tout ce qu'il ne fallait pas dire quoi. 

Pardon ? Vous avez mal où ? Au coeur ? C'est vrai mon petit, vous êtes tout pâle d'un coup. Que vous arrive t-il ? Vous avez trop quoi ? Fumé ? Mais fumé quoi ? Vous ne savez plus ? Vous avez l'esprit comment ? Brouillé ? Pourquoi brouillé ? Reprenez-vous et racontez à la dame ce qu'il s'est passé aprés le départ brutal d'Uranus. Un trident est arrivé. Vous m'en direz tant... un trident ? Vous voulez dire Neptune sans doute. Non, non, je ne me moque pas de vous. Ne vous méprenez pas sur mon sourire. Je comprends juste un peu mieux pourquoi vous n'avez pas les idées claires, c'est tout. Alors, que vous a raconté Neptune puisqu'il s'agit bien de lui n'est ce pas ? Il vous a emmené dans son petit boudoir, oui, jusque là tout est clair et après ? Il vous demandé quoi ? D'ouvrir votre esprit aux messages subtils et transcendentaux du Cercle ? Mouiiiiiiiiiiiii et de prendre conscience que vous faisiez partie d'un tout universel, d'en percevoir chacune des parcelles dans votre chair et que l'énergie de tous les glyphes circulait en vous. Et vous y êtes arrivé ? Non pas tout de suite. Mais vous avez fini par y arriver ? Oui, après que Neptune vous a donné son truc à fumer ! Ok. Ok. Vous quoi ? Planiez ? La voix de Neptune vous semblait lointaine, diffuse. Il y avait quelque chose d'envoutant qui déformait votre perception de la réalité tandis que vous entendiez toutes les voix des glyphes se mélant dans une sorte de chorale.... mouiiiiiiiiiii .... et après ? Votre esprit est entré en contact avec qui ? Le quoi ? Le Haut Astral ? Ok ben il vous a pas loupé Neptune, il vous a donné son super cocktail herborisant on dirait .... Et ? Vous vous sentiez comment ? En communion avec toute l'humanité. Ahhhhhhh ouais quand même ! La descente a été comment ? Brutale ! Yep. C'est le problème avec Neptune en effet. N'empêche vous devez être sacrément réceptif vous pour réagir ainsi et si je peux me risquer à vous donner un conseil, vous devriez travailler votre ancrage. 

En ouvrant les yeux vous avez vu quoi ? Un glyphe planqué depuis le début derrière la porte...il était comment ? Tout petit ? Mais dégageant quelque chose de très profond et c'est son regard qui vous a intrigué ? Vous aviez quoi ? L'impression qu'il sondait votre âme ? Il vous a donné son nom. Pluton, c'est bien ce que je pensais. Que vous a t-il dit ? Qu'il vous suivait de loin depuis très longtemps d'un pas lent et mesuré. Oui mais encore...Il vous a demandé quoi ? Si vous aviez l'impression d'être mort à vous même depuis que vous étiez entré dans le cercle ? Et qu'avez-vous répondu ? Rien. Vous n'avez rien répondu à Pluton ? J'y crois pas. Je vois que vous faites une grimace. Vous êtes en train de me mentir vous. C'est pas bien mon petit de mentir à la dame vous savez, pas bien du tout. Dites-moi vraiment ce qu'il s'est passé. Il vous a quoi ? Couché sur un divan et ? Il s'est assis à côté de vous avec son carnet de note. Mmmmm oui. Et il a reposé sa question. Et là vous avez dit quoi ? Que vous étiez en train de prendre conscience de la nécessité de vous transformer, de changer votre approche de la vie et de refondre entièrement votre système de valeur. Et qu'a fait Pluton alors ? Il quoi ? Griffonnait comme un malade sur son carnet en murmurant des "je vois, je vois...", puis il s'est levé et en partant lentement vous a tendu un papier mais vous n'avez pas compris le sens des mots et vous êtes mort de trouille. Montrez le moi. Alors qu'a écrit notre ami, que je regarde :  "Processus en cours. Phase terminale". Mais c'est très bien ça mon vieux. Très bien. Vous êtes en cours de renaissance, c'est tout, rien de grave. Un peu long certes, mais pas grave. Vous n'êtes pas malade. C'était cela votre crainte ? 

Comment vous n'avez plus de crainte ? Qui est venu vous rassurer ?

(A suivre...)